Accueil du site > Fouilles > Vaux-et-Borset « La Chapelle Blanche »

Vaux-et-Borset « La Chapelle Blanche »

campagne de fouille 1997

vendredi 28 novembre 2003, par Emmanuel DELYE

Anne HAUZEUR [1], Emmanuel DELYE, Noémie ROCHUS [2] et Jean-Paul CASPAR [3]

La campagne de fouille de 1997 au lieu-dit « La Chapelle Blanche », situé au sud-est du village de Vaux-et-Borset, s’inscrit en continuité de celle de 1991, qui avait permis notamment la découverte d’un agencement particulier de deux maisons semblables, disposées parallèlement et reliées entre elles par un système de patio couvert (Hauzeur et al., 1991, 1996-1999).

Cette campagne-ci a eu pour but de terminer l’exploration de cette unité d’habitation originale en découvrant son espace latéral sud. Le décapage de 280 m² a révélé plusieurs fosses, dont une énorme structure de contour irrégulier à l’endroit de la ou des fosse(s) de construction habituellement rencontrées au niveau des espaces latéraux des maisons. Quelques trous de poteau sont venus compléter le plan initial de la double maison.

1. Les structures de l’espace latéral sud

A la fouille, l’énorme structure 7 repérée s’est avérée être un complexe de fosses diachrones. Une fosse, étroite et allongée en plan, ainsi qu’une autre de forme grossièrement circulaire occupent l’espace latéral sud de la double habitation, tel que défini par A. Coudart (1982). Une troisième structure de plan ovale, se trouve à quelques mètres au sud des précédentes. A l’heure actuelle, il n’est pas possible de dire si cet ensemble est intercontemporain ou pas. Seule la longue fosse étroite peut être attribuée sans conteste à la double maison et se définit comme fosse de construction. Ces trois fosses ont été ultérieurement masquées par une très grande structure relativement peu profonde, qui les recoupent toutes. Enfin, une dernière structure allongée a été creusée au même endroit.

2. Les autres structures

Un groupe de petites fosses (1 à 3) meublent l’espace situé derrière le chevet de la maison méridionale. Deux d’entre elles sont allongées et très peu profondes ; elles sont disposées bout à bout, sur un même axe. Une toute petite fosse ne contenant pour tout matériel qu’un fragment de louche est le seul élément protohistorique de cette campagne.

Deux dernières structures, dont une a été partiellement dégagée, ont été trouvées dans la partie orientale du décapage. De part son orientation et sa forme, la plus orientale (6) pourrait être la fosse de construction d’une autre maison.

3. Le matériel archéologique

Dans l’ensemble, il est peu abondant, composé essentiellement de tessons de céramique et de produits de débitage en silex. Ces derniers étant en cours de lavage, la seule observation à formuler est qu’ils sont en majorité concentrés au sommet du complexe 7. Par contre, le matériel céramique permet déjà quelques remarques succinctes. Il se présente en général sous forme de tessons de petites dimensions. Mis à part l’ensemble 3 quasiment stérile, on notera pour le complexe 1-2 la présence de vases décorés de cordons en relief et de motifs au peigne. Le matériel de la structure 5 est très fragmentaire ; celui de la fosse 6 contient des récipients portant des motifs de style ancien. Il semble à première vue que le complexe de structures 7 ne contienne que peu d’individus, non décorés mais plus complets. Tant les structures que le matériel apparaissent en parfaite concordance avec les résultats de la première campagne de fouille menée en 1991. Le résultat détaillé de cette campagne-ci fera l’objet d’une publication dans le prochain Bulletin du Cercle Archéologique Hesbaye-Condroz.

Remerciements

La campagne de fouille 1997a pu être menée à bien grâce à l’intervention financière de l’Association Régionale pour la Recherche Archéologique (ARRA). Il nous est également agréable de remercier R. Bit, L. Dardenne et A. Simenon, qui ont renforcé avec efficacité l’équipe de fouille.

Bibliographie

  • Coudart A., (1982) - A propos de la maison danubienne. Actes du colloque de Sens, 27-28 septembre 1980 : 3-23.
  • Hauzeur A., Caspar J.-P., Van Assche M., Docquier J., Bit R. & Dardenne L., (1992) - Vaux-et-Borset "La Chapelle Blanche" habitat rubané et vestiges protohistoriques. Notae Praehistoricae, 11 : 67-76.
  • Hauzeur A., Delye E., Caspar J.-P., (1996-1999) - Vaux-et-Borset "La Chapelle Blanche" : campagne de fouille 1997. Bulletin du Cercle archéologique Hesbaye-Condroz, XXIV : 7-21.

Notes

[1] Anne HAUZEUR. Institut royal des Sciences naturelles de Belgique.

[2] Noémie ROCHUS et Emmanuel DELYE. Cercle archéologique Hesbaye-Condroz.

[3] Jean-Paul CASPAR. Laboratorium voor Prehistorie, Katholieke Universiteit te Leuven et Cercle archéologique Hesbaye-Condroz.