Accueil du site > Agenda > Portes ouvertes sur un atelier d’archéologie expérimentale au centre (...)

Portes ouvertes sur un atelier d’archéologie expérimentale au centre archeolo-J de Barsy

Sur les pas des dinandiers mosans : fondre le métal comme au Moyen Âge

À l’origine de cette opération, la fouille archéologique de plusieurs ateliers de fondeurs et batteurs de cuivre et de laiton à Dinant et à Bouvignes, datés entre le XIIIe et le XVIe siècle. Ces fouilles réalisées par le Service public de Wallonie (SPW) ont permis d’exhumer des vestiges, sans précédent en Europe, pour la période et pour ce type d’activité.

Ces découvertes ont suscité la création d’un programme de recherches et d’une équipe internationale afin d’étudier l’ensemble de ces vestiges. Une collaboration a également été initiée avec l’asbl archeolo-j jeunesses archéologiques dans le cadre de son programme de sensibilisation du public à la sauvegarde du Patrimoine.

OBJECTIFS SCIENTIFIQUES

Il s’agit de reconstruire des fours de fusion des alliages à base de cuivre à partir des vestiges découverts en fouille, afin de vérifier les hypothèses émises en cours d’étude. Ces fours seront utilisés pour l’élaboration du laiton, un alliage de cuivre et de zinc dont la vallée mosane était productrice, et pour la coulée de chaudrons. L’objectif est de comprendre les recettes d’alliages et de reconstituer précisément les chaînes opératoires du moulage des objets du quotidien exportés dans toute l’Europe médiévale.

Pour cette 2e édition, il est prévu d’améliorer le rendement du grand four de fusion en modifiant le diamètre des ouvertures de la sole et en augmentant la hauteur du cylindre. Les deux seront testés au maximum de leur capacité, le nombre de creusets placés simultanément sera augmenté ainsi que leur dimension.

Pour l’élaboration du laiton, c’est le facteur d’échelle qui sera testé : les dimensions des creusets seront voisines de ceux retrouvés dans les fouilles archéologiques (hauteur 280 cm / diamètre : 200 mm), et ce seront 7 creusets qui seront testés en même temps dans le grand four ! Le rendement de l’opération pourra donc être expérimenté dans des conditions très proches d’une unité de production mosane.

Enfin, les expérimentations visant à comprendre le moulage des chaudrons coulés continueront avec la fabrication d’un moule en terre permettant à la fois de simuler une soudure d’un pied par une coulée secondaire sur une coulée primaire, mais aussi en associant un moulage au moyen d’un modèle non fusible (pour la panse du chaudron) et d’un modèle en cire.

INTERET POUR LE PUBLIC

Les archéologues et les stagiaires feront découvrir au public la démarche scientifique depuis la fouille jusqu’à l’expérimentation en répondant aux questionnements de chacun.

INFORMATIONS PRATIQUES

Centre archeolo-J de Barsy en Condroz : rue du Ry de Barsy, 15 - 5370 Havelange (Belgique), itinéraire fléché depuis Hamois, le vendredi 8 juillet 2011 à partir de 16h30 et jusqu’à 22h00. Possibilité de partager le repas avec les stagiaires à 20h00 (participation 12 €), sur réservation au +32.81.61.10.73 ou archeolo-j@skynet.be

Plan et autres informations sur la page « Les expérimentations » du site www.laitonmosan.org

Évenement communiqué par Jean-Louis HENS